La Dodo lé la ! Tout ceux qui connaissent ce slogan sont probablement allé faire un tour à la Réunion un jour. J’ai eu la chance d’y passer 3 semaines en famille en 2003, année exceptionnelle car il a neigé sur le Piton de la Fournaise… Dans nos bagages au retour, des litres de rhum et de belles recettes ensoleillées…   

bouchon-reunionnais

Située au carrefour d’influences culturelles venant de Madagascar, d’Inde ou encore de Chine, la cuisine réunionnaise est d’une richesse incroyable. Ses plats sont comme ses habitants : généreux, gourmands et emprunts de caractère. Dans mes plus beaux souvenirs figurent les caris (espadon, crevette, porc, poulet ou même cheval), le rougail saucisse, mais aussi les accompagnements : les fameux grains (pois du Cap, haricots ou parfois lentilles) les achards, l’incontournable riz ou encore le gratin de chouchou… Je salive déjà…

Un autre plaisir immense est le temps consacré à l’apéro : les bonbons piments, les samoussas et nos fameux bouchons. Ces bouchées servent toutes un seul et même objectif : résister à la dégustation exhaustive d’une large variété de rhums arrangés dont chaque famille garde secrètement la recette. Pour la petite histoire, j’ai découvert les bouchons pour la première fois dans leur version sandwich gratiné. Un délice après une randonnée ou un plongeon dans l’océan indien. Quinze ans plus tard, ma recette a bien évolué et mon souvenir est probablement un peu altéré. Quoiqu’il en soit, je me régale régulièrement de ces bouchées qui se réalisent très facilement. Vous pouvez même demander à votre boucher une très bonne chair à saucisse pour vous économiser l’étape du hachage de la viande. Attention toutefois à ne pas rajouter de soja car cette chair à saucisse sera déjà bien salée…

Pour ma part, j’aime réaliser cette recette de A à Z, à l’exception de la pâte wonton. Je fais des pâtes fraiches en tout genre, mais je ne suis pas encore au point sur les recette asiatiques… C’est aussi un gros gain de temps et la qualité est au RDV si vous savez où en acheter. Je me rends souvent chez Supermarché Asie pour ce type de recette, il ne vous manquera plus que l’échine !

Niveau matériel, un panier vapeur en bambou / un cuit-vapeur, un hachoir ou un bon mixeur seront suffisants. J’utilise un appareil tout-en-un : mon CookProcessor qui me permet aussi bien de réaliser la farce que la cuisson vapeur.

bouchon-reunionnais-1bouchon-reunionnais-2bouchon-reunionnais-3bouchon-reunionnais-6

30 min de préparation, 15 min de cuisson
4 personnes
*****

Ingrédients

  • 300g d’échine de porc de bonne qualité
  • 1 paquet de feuilles à ravioli wonton (épicerie asiatique)
  • 6 tiges de ciboulette thaï ou 3 cébettes
  • Sauce Soja
  • 1cm de gingembre
  • 1 tige de citronnelle
  • 1 combava (épicerie asiatique, Grand Frais)
  • 1 carotte (optionnel)
  • Quelques petits pois (optionnel)

LA RECETTE

Recette pour une vingtaine de bouchons (compter 6/8 personnes avec un accompagnement)

1  RÉALISATION DE LA FARCE : Découper l’échine en cubes de 2cm de côté. Dans le bol du mixer mettre l’échine découpée, 4 cuillères à soupe de soja salé, la ciboule thaï et le gingembre émincés, la tige de citronnelle épluchée/émincée et le zeste d’un combava. J’ajoute parfois un peu de sauce Sriracha pour relever le tout. Utiliser la fonction pulse plusieurs fois afin d’obtenir une consistance assez lisse.

2 Découper l’excès de pâte des feuilles wonton afin d’obtenir des disques et commencer le montage. Pour ce faire, j’utilise un pinceau et j’humidifie les deux faces avec de l’eau. Je dépose ensuite une bonne cuillère de farce (voir photo). J’utilise mes 2 pouces et mes 2 index pour replier la pâte autour de la farce et façonner un bouchon. Peu de pression est nécessaire. Je dépose enfin un petit pois frais et cru au dessus, pour ajouter une touche visuelle et un peu de croquant.

3  Répartir les bouchons réalisés dans votre panier vapeur. Afin que ceux-ci ne collent pas pendant la cuisson et qu’ils se déchirent ensuite, j’utilise une astuce : je les dépose sur des rondelles fines de carotte !

 Je programme ensuite une cuisson vapeur de 15/20 minutes, avec couvercle évidemment. Servir immédiatement avec de la sauce soja et un peu de piment si vous le souhaitez ! J’aime aussi ajouter un peu de coriandre fraîche, même si c’est moins traditionnel.

Pour une version sandwich, je vous conseille une excellente baguette fendue par le haut, une sauce barbecue / Sriracha, garnie de bouchons cuits et de fromage râpé (cheddar, gouda) et hop, 5 minutes sous le grill !

Si vous souhaitez congeler vos bouchons, faites-le avant cuisson pour un meilleur rendu. Attention à la propreté durant la préparation de la farce, je vous conseille d’utiliser des gants. Cuisez-les vapeur dès la sortie du congélateur.

Recette réalisée dans le cadre d’un partenariat avec Kitchenaid, marque que je chéris depuis des années ! 

Leave a Reply