Quand Nespresso petit-déjeune chez Takao Takano

By 18 juillet 2016Événements

Il faut que je vous avoue, j’adore le verbe « petit-déjeuner ». On ne l’utilise que trop rarement. Vite expédié, considéré parfois comme une corvée, certains finissent par le bannir, à tort, de leur routine matinale. C’est dur, oui, mais se lever un peu plus tôt nous offre tout un champ des possibles. J’abandonne depuis quelques mois peu à peu le sucré, qui ne me rempli guère et m’écoeure vite. Je préfère les douceurs en journée dorénavant. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai répondu à l’invitation de Nespresso souhaitant faire découvrir son nouveau café long Envivo Lungo chez Takao Takano.

nespresso

 

J’entends déjà les puristes pointer le bout de leur nez délicat. Quoi Nespresso? Toi, Antoine? Oui, je l’avoue sans détour et humblement, Nespresso m’a ouvert les yeux sur la possibilité de consommer du café autrement il y a quelques années. Jusqu’alors, je buvais du café comme un médicament, vite avalé, très chaud et très sucré. Grand buveur de thé, j’aimais boire un expresso en journée, assez serré. Une année en Espagne a changé mon approche. Le « cortado », cette noisette intense et onctueuse m’a un peu éduqué le palais. Lors de mon retour, j’ai cherché une manière simple de boire du bon café et les capsules colorées m’ont fait de l’oeil.

Alors aujourd’hui, presque 10 ans plus tard, mon approche a évolué. Malgré ma faible consommation de café, j’avoue avoir quelques tocs exigences. Je ne bois toujours qu’un café ou deux par jour, très serré et toujours un peu sucré. Je fais chauffer ma tasse avant de couler mon ristretto, car la quantité de café que je bois n’est en général pas suffisante pour la tempérer correctement et la dégustation n’est pas la même. Je l’aime très chaud, très fort. Imaginez mon bonheur à Naples l’été dernier ! Un fond de tasse épais comme du caramel servi à tous les coins de rue, j’étais aux anges ! À Lyon, j’affectionne particulièrement le café Mokxa, que je bois en macchiato à La boîte à café, en expresso à Sofffa et dernièrement quand je peux, j’aime bien passer chez Puzzle.

Durant toutes ces années, j’ai hésité à investir. Une bonne machine à la maison coûte bien 400 euros, sans compter le moulin, le tamper, le pot à lait en inox et tout le toutim. Avec mes deux café par jour, que je peux boire à côté de la maison, autant vous avouer tout de suite que j’ai toujours ma belle Magimix (ci-dessous, dans un des plans d’un spot réalisé avec JBG).

nespresso-magimix

Bon, revenons à nos moutons. Je me suis rendu avec un petit trac chez Takao Takano à 8h un lundi matin. Pourquoi le trac? Oh tout simplement parce que cela fait des mois que j’ai envie d’y aller, que je sais que je vais être ému, en écoutant toutes les recommandations personnalisées qui m’ont guidées vers ce lieu. Fruit du hasard ou bien destin, les astres sont alignés et je pousse la porte de la jolie pièce unique ce matin-là pour y retrouver un chouette groupe d’amis : Mathilde, Margaux, Stéphanie, Arnaud, Vincent, Johany et de nouvelles têtes. Cette petite famille Lyonnaise d’adoption est toujours aussi agréable à retrouver. Je suis accueilli par l’équipe de Nespresso, secondée par 14 Septembre toujours aussi pro.

Le défilé des plats commence, je vous laisse en découvrir une partie en photo mais en voici la liste exhaustive :

  • Grandes assiettes de charcuteries lyonnaises
  • Tartelettes salées : « anchois fumé, citron confit », «Tomates séchées, poutargue », « Petit-pois, oseille »
  • Viennoiseries
  • Oeufs fermiers bouillis et cueillette printanière légèrement crémée, tartine aux herbes de montagne
  • Croque-monsieur à la truffe d’été, jambon blanc et noisettes torréfiées, consommé de jardin
  • Cerises du Monts du Lyonnais, infusion d’hibiscus blanc et sureau
  • Comté 2014, fromage frais de brebis comme une cervelle de Canut
  • Mignardises à partager : madeleines, cookies, cakes à l’huile d’olive et citron de Nice, galettes au sucre et réglisse
  • Beignets de fleurs sauvages, riz au lait
  • Fruits de saison à croquer
  • Confitures de la maison Bruneton
  • Jus de fruits de la maison Patrick Font

C’est assez difficile de vous décrire avec précision la justesse des associations et la beauté des plats. Je vous laisse contempler. Je reviendrai très vite en soirée, c’est sûr !

Un grand merci à Nespresso, Laurent, Isabelle, Anne, Joy et Takao Takano pour ce moment hors du temps.

 

amuse-bouche brouillade-oeufs brouillade-oeufs-champignons consomme-bouilloncroque-monsieur-takanocerises madeleines-fruitsmadeleines

takao-takano

 

 

Author Antoine

Globe trotteur gastronome, mes nombreux voyages en Europe et aux Etats-Unis ont influencé ma cuisine et ma quête constante d'une qualité de vie qui met au centre la gourmandise. Je suis aussi le fondateur de Mingle, une agence de conseil en communication.

More posts by Antoine

Leave a Reply